Moi, cadre supérieure et deuxième femme – partie 1

par | 3 Août, 2017 | Nouvelles | 8 commentaires

 – Coucou ma chérie! On se fait un after , trop de choses à te raconter….
– Qu’est ce qu’il y a? je n’aime pas cette voix, tu es là? Tu es arrivée?
– Oui, il y a une heure, tu fais quoi? Ce voyage m’a remis plein de souvenirs en tête. Te souviens-tu de comment je l’ai rencontré, des premiers temps…
– STOP! J’arrive
– Où sont les enfants?
– Laisse affaire d’enfants, j’arrive, même endroit?
– Oui
– Raccroche
– Tu te rappelles comment je l’ai rencontré?
– Pas vraiment, je n’ai pas eu droit à cette partie du film
– A l’aéroport, évidemment! C’est l’endroit que je fréquente le plus …Rendons à César ce qui est à César, l’endroit le plus impersonnel, quoi de plus banal qu’un aéroport,  je déteste cordialement ce lieu où on se croise sans se voir, où on se déshabille pour des machines, où l’on est démuni face à la sécurité et c’est pourtant là que j’ai rencontré l’Homme de ma Vie et surtout l’homme d’une autre (permets moi de dire le mien en majuscule..l’art de la rivalité c’est de toujours minimiser l’autre….l’Autre là….la Gourgandine)
– Elle a fait quoi?
– Tu veux dire, l’Autre, elle a fait quoi encore?
– Eh Allah! C’est reparti
– Wallay si je savais. Si je savais….. Je n’en peux plus…..
Je ne savais pas en ce moment que l’Autre ferait autant partie de ma vie…. Mais bon je vais vite en besogne….. Step by step.. .
Il était beau !! Buur!!!! Il l’est toujours mais la polygamie est passée par là  j’y suis moins sensible….
– Tchiip, Arrête tout de suite, tu es toujours aussi fan de lui, tu le sais, je le sais, passons
Buur, beau gosse donc , un bon morceau comme on dit chez les cousins ivoiriens..
Une petite merveille de la nature , avec plein d’atouts hummmmm! Comprenne qui pourra….
Son frère, mon meilleur ami à une époque a facilité notre première rencontre.
– Mon ex-pote, looool (une autre histoire…)
– Mon alter ego masculin serait plus juste, c’est peut être pour cela que vous êtes devenus amis. Chic, choco, un Rat de boîtes de nuit, il faisait des victimes ds la gente féminine….
J’étais son alter ego féminin avec à mon actif un palmarès assez consistant… On adorait danser ….
Et voilà que son frère Buur tombe amoureux de sa Parte….la bombe…..la compressor… Cette fille qui n’aime personne à part elle même…celle qui fait souffrir les mecs ici… Cette largueuse….
M’enfin!!! Il a dû se dire….
Et le voilà en train de me menacer … Mon frère va t’appeler…tu as intérêt à le prendre.. à lui parler correctement… Ne le snobe surtout pas….parce que te connaissant .. Toi la petite impolie là….
Et me voilà embarquée dans une affaire qui va me dépasser….le dépasser lui même l’entremetteur (c’est qu’il va se prendre une de ces raclées avec la gourgandine quand elle l’apprendra. Le pauvre!)
Je ris en y repensant……
Mais le plus dépassé c’est Buur lui même!
Il comprend rien. Une petite passade, une aventure avec une des filles les plus en vue de la capitale.. Une petite incartade de plus pour satisfaire son ego de mâle en mal de virilité….  Un petit coup de canif au contrat, ça ne fait pas de mal….. C’est que ces hommes sont vraiment désespérants! Fais tout il voudra savoir s’il plait toujours ailleurs, si il n’y a pas une gourgandine plus fraîche que la sienne qui va le regarder avec des yeux de merlans frits…béate d’admiration….
Bon bon je me perds….revenons à Buur enamouré le pauvre…….
Le bienheureux en ce moment car je suis aux petits soins et je sais y faire … ça c’est sûr… Buur donnerait Tout pour sa petite métisse…la compressor a mis le rouleau compresseur et Buur ne résiste pas….
C’est comme ça……ça a toujours été comme ça…
– Tu as toujours eu cette facilité incroyable…
– Premier rendez vous trois mois après l’aéroport,  premier dîner aux chandelles (romantisme quand tu nous tiens!)  Et la  promesse de se revoir ….. Quid de la gourgandine  ….. Elle n’existe pas encore… Du moins pas à ma connaissance …..
La découverte du statut se fait de façon banale au cours d’une discussion et pour la jeune fille sexy, au top que je suis, ceci n’est pas nouveau et ne me pose aucun problème…
Juste une relation à vivre à pleine dents sans scrupules et on passe à autre chose ….
– Je n’ai jamais compris ta manie là, il est marié, tu n’as aucune intention sérieuse, tu vas te mettre avec lui, foutre la vie de sa femme en l’air, pour t’en aller ensuite. D’autant  plus qu’à cette période tu avais la possibilité de les avoir tous, tous ceux que tu voulais. Pourquoi celui-là, celui d’une autre.
– Arrête, c’est bon, on se connait ici, que celle qui n’est jamais sortie avec le mari d’autrui me jette la première pierre. C’est comme ça vous faites quand vous êtes plus dans quelque chose. Enfin bref, tout ça pour dire
Erreur Fatale….. ainsi fut prise qui croyait prendre….. Terminus du Coeur…..
– Tchiipppp, que fais tu d’elle? Je ne comprends pas comment tu t’es retrouvée dans un truc pareil
– De dîners romantiques, en folles soirées et voyages de folie , je sombrai dans la douce folie de l’Amour… Tu sais, cet état que même la plus dure des drogues ne te fera connaître….Ce Nirvana du bonheur où tu te crois invincible (César se croyait invincible, Napoléon aussi, Nefertity, Cléopâtre… ) moi aussi tiens!!
J’étais aimée, choyée, adorée, adulée
– LOOOOOL, J’aime bien la conjugaison à l’imparfait…
– Mauvaise langue!! Je le suis toujours, vas pas t’imaginer le contraire!!! MA BAGN IGNANE!! Je suis à l’imparfait car je croyais que l’Autre n’existait pas…. Ou plus du tout…. Tu sais, c’est ce que nous croyons toutes en arrivant, cette conviction que il n’existe rien d’autre à part nous, et que de toutes les façons, si c’était aussi bien là-bas, il n’irait pas ailleurs, n’est ce pas? Nous le savons toutes, c’est de la faute de l’autre si le mari va voir ailleurs … ou pas…
La Gourgandine….peux pas m’empêcher de la tchiiiiippppppo retchiiiiiippppp! Loooool, Billay man dama soof!
– Tu t’es fait des films toute seule, on va manger ailleurs? J’aime pas ton humeur de ce soir.
– (sonnerie du téléphone), c’est lui qui appelle, je ne veux pas lui parler
– (sonnerie de mon téléphone), Oui Buur, …, on est ensemble au resto, …, oui tout va bien, …, je lui demande de te rappeler dès qu’elle revient des toilettes…
– Tchiiiiipppppp…
En rédigeant avec elle cette partie la nuit dernière, cette chanson m’a accompagnée tout le long… Je voulais juste la partager avec vous…

 

8 Commentaires

  1. Avatar

    Euskeuye!!! Zoubi Zoubi Zoubi!!!! J’ai vu la notification sur FB, mais je n’ai pas voulu l’ouvrir sur le moment. Je savais que je savourerais cette lecture plus tard, avec une bonne tasse de thé, dans le silence de la nuit…ô combien j’ai eu raison!!! Tu as vraiment la plume ma chérie. Je me suis régalée!!! J’en veux encore! Doyaluma!!!! La suite! À quand la suite??? Non Zoubi, bilahi je rêve de ton autographe spécialement pour moi, sur ton Best Seller qui sera traduit dans toutes les langues, et lu par des millions de femmes de par le monde. Macha Allah khalebi bula caat dugg.

    Réponse
    • Jeela F.

      Yalla bou yaakar tass, merci pour tes mots

      Réponse
  2. Avatar

    Ah ouai ca promet!!! Go go go girl ! 👏🏾👏🏾👏🏾👏🏾

    Réponse
    • Jeela F.

      Thanks girl!!!!

      Réponse
  3. Avatar

    Piiinaizzzz… J’ai gnemantou et n’ai pas regretté… Mets le compresseur pour la suite bella😁

    Réponse
    • Jeela F.

      On accélère… on accélère… Looool

      Merci ma belle. la partie 3 c’est vendredi, in shaa Allah

      Réponse
  4. Avatar

    Belle plume. Vous venez d’enregistrer une nouvelle.

    Réponse
    • Jeela F.

      Merci beaucoup Maty, bienvenue par ici…

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Moi, cadre supérieure et deuxième femme – partie 2 – du KOKALAM - […] La première partie […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

D’AUTRES PETITS RIENS…

Destins froissés

Destins froissés Il y'a des jours comme ça où brûler le feu est meilleur.Éviter le statique destin dans ces yeux de vivants aux arrêts. Parce que, pour beaucoup, ce n'est pas rose. Comme une vie à l'arrêt. Au rouge.S'arrêter pour ne presque plus repartir.Les rêves ?Il...

L’envol du Xalam 2

C'est l'histoire d'une bande de potes, qui a inventé sa propre musique. Préférant renoncer à la facilité, vivre dans le dénuement pour revenir encore plus fort. Le Xalam 2. https://soundcloud.com/dukokalam/lenvol-du-xalam-2/s-O2X112nTjST

6 ans dans nos vies

Je n’aime pas le mois de juillet, je crois que c’est un sujet que je n’ai jamais réellement abordé. Je ne l’ai, en vrai, jamais assumé. Avec toujours cette peur que l’énoncer le rende réel. Vous connaissez certainement ce sentiment, qu’on pourrait aussi appeler...

Suivez nous sur: