Miroir Maîtresse d’un homme marié – Episode 12

par | 5 Avr, 2019 | Nouvelles | 0 commentaires

Astou est tranquillement installée pour regarder la série du moment. Un ami de Elhadj est venu chercher ce dernier vers 22h pour qu’ils aillent rendre visite à la femme d’un de leurs amis ayant quitté le domicile conjugal pour la ramener à de meilleurs sentiments. Astou les y encourage et se permet même de rajouter « jeeg piir du fayy » (une bonne épouse ne quitte pas le domicile conjugal). Cela fait deux heures que Elhadj et BARRY sont partis. Les enfants couchés, les prières faites, Astou se connecte sur YouTube et commence sa série. Cet épisode s’ouvre sur Birame venant chercher Cheikh pour l’aider à faire revenir Djalika à la raison. Astou trouve cette scène bizarre d’autant plus qu’elle sait au vu de l’épisode précédent que Djalika n’a pas quitté le domicile conjugal. Son sang ne fait qu’un tour et si Elhadj et BARRY lui avaient joué le même tour. Elle ne finira pas la série s’emparant de son téléphone à toute vitesse. Elle compose le numéro de Elhadj qu’elle connaît par cœur. Il sonne dans le vide Elhadj ne décrochera pas. Astou se décompose à vue d’œil. L’enchaînement des appels n’y fera rien Elhadj ne décrochera pas ce soir…

Son téléphone reste sous silencieux est posé à côté de Astou sur la table de chevet. Il l’a laissé ici…

Astou pleure…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

D’AUTRES PETITS RIENS…

Destins froissés

Destins froissés Il y'a des jours comme ça où brûler le feu est meilleur.Éviter le statique destin dans ces yeux de vivants aux arrêts. Parce que, pour beaucoup, ce n'est pas rose. Comme une vie à l'arrêt. Au rouge.S'arrêter pour ne presque plus repartir.Les rêves ?Il...

L’envol du Xalam 2

C'est l'histoire d'une bande de potes, qui a inventé sa propre musique. Préférant renoncer à la facilité, vivre dans le dénuement pour revenir encore plus fort. Le Xalam 2. https://soundcloud.com/dukokalam/lenvol-du-xalam-2/s-O2X112nTjST

6 ans dans nos vies

Je n’aime pas le mois de juillet, je crois que c’est un sujet que je n’ai jamais réellement abordé. Je ne l’ai, en vrai, jamais assumé. Avec toujours cette peur que l’énoncer le rende réel. Vous connaissez certainement ce sentiment, qu’on pourrait aussi appeler...

Suivez nous sur: